Le White Homeland, seule condition de notre survie

Par Borean Blut, Frère Artaman.

“L’effondrement du capitalisme et la crise écologique signifieront un nouveau commencement pour notre race… nous marcherons à travers le feu… nous marcherons à travers l’ombre de la vallée de la mort… à partir des cendres nous créerons un monde nouveau. » Kaï Muros.

Tout indique qu’un jour nous assisterons à la chute du Système capitaliste. A sa mort totale. Peut-être est-il déjà mort, et assistons-nous à son dernier râle, les nerfs s’agitent encore, ses mains tremblent…il se chie dessus et va bientôt crever.

Toute idéologie, philosophie ou religion basée sur des mensonges est un jour amenée à disparaître, car on ne construit pas une bâtisse durable sur du sable, mais avec de la charpente solide. Durant l’Histoire, nous avons eu maintes fois la preuve de cette loi qui veut que ce qui est pourri meurt de ses propres tares. Nous avons vu, par exemple, le communisme prendre fin de lui-même…parce que les peuples ont finis par le refuser définitivement. Contrairement d’ailleurs au national-socialisme qui lui, a été abattu par les gouvernements «démocratiques» inféodés au pouvoir juif international.

Ce Système capitaliste apatride sous lequel nous vivons, prospère depuis toujours car nos élites ont jusqu’à présent réussi à maintenir une situation économique relativement stable, garantissant ainsi la paix sociale. Mais combien de temps cela va t-il encore durer?

Comme beaucoup de Juifs sentant l’heure messianique approcher, Jacques Attali ne s’embarrasse plus de faire dans la subversion. Il va droit au but…et prône ouvertement, qu’après la chute du capitalisme, le monde subira une période de chaos, jusqu’au jour ou naîtra un nouvelle espoir pour l’Humanité : un Ordre Mondial, dont la capitale sera…Jérusalem ! Jacques Attali est à croire sur parole. Il fait partie de ces Juifs trop sure d’eux, convaincus que la Victoire est proche. Alors il dévoile ses aspirations, et c’est tant mieux, car nous y voyons ainsi plus clair dans les desseins de cette Tribu infernale.

En attendant l’avènement du New World Order il est nécessaire que nous nous organisions de la meilleure manière possible afin de survivre à la fameuse période de transition. Car le Nouvel Ordre Mondial est inéluctable, nous ne pouvons rien faire pour barrer la route à son édification. Ce qui nous importe pour le moment, c’est : que va t-il se passer lorsque le monde moderne aura chuté ? Et comment survivrons-nous ?

Immédiatement, le confort matérialiste cessera de maintenir les peuples sous hypnose, dans un bonheur artificiel. Les banques et la bourse s’effondreront, les échanges commerciaux cesseront, les pénuries d’énergies priveront les foyers d’électricité, les approvisionnement en carburant seront stoppés, les États perdraient toute leur autorité, et le monde tomberait, selon Attali, au niveau d’une «grande Somalie», ou l’unique loi sera celle de la survie.

Alors viendront les pillages, les cambriolages et les agressions. Votre voisin sera un potentiel ennemi qui veut le reste de votre stock de nourriture, votre appartement ou votre maison seront la cible des pillards, votre femme et vos enfants risqueront chaque jour leur vie, dans une jungle urbaine à feu et à sang.

De cet apocalypse, naîtront des bandes organisées, puis des communautés qui se fonderont sur des bases ethniques. La très grave crise économique et sociale se transformera peu en peu en guerre raciale sur fond de contrôle de territoires. La France et l’Europe seront retournées à l’époque féodale. Des groupes d’individus se tailleront des parcelles de terrain et entreront en conflit avec d’autres afin de s’assurer la maîtrise des ressources. Dixit Mad Max…

les villes ne seront plus sur car il s’agira des premières zones touchées. Personne n’y sera en sécurité, et encore moins les Blancs, qui, dans les périphéries et les centre-villes subiront les assauts répétés des hordes sauvages allogènes des cités. Deja connus pour leur extrême violence, qu’en sera t-il lorsqu’ils auront la possibilité de laisser libre cours à leurs instincts primitifs ? La population Aryenne endurera pillage sur pillage, meurtre sur meute, et viol sur viol.

Comment les Blancs se défendront-ils ? Le Système les dévirilise tellement aujourd’hui qu’aucun homme de notre Race ne pourra défendre, demain, sa famille les armes à la main. En revanche, en face, la kalachnikov sera brandit, et le glock sera braqué sur les premiers visages pâles en ligne de mire.

Après avoir ravagées les villes, la masse violente des affamés se déversera sur les campagnes, riches en ressources. Là non plus, vous n’y serez pas tranquille…En revanche, dans un premier temps, avant ce fameux bouleversement, il est nécessaire pour l’homme Blanc de se ré-enraciner dans son environnement naturel. Il doit de nouveau apprendre à faire sortir le pain de la terre, à élever les bêtes, à fabriquer son beurre et tirer le lait de ses vaches ! Il doit apprendre la dure vie paysanne. Car plus tard, c’est une vie de paria en exil, une existence de survivaliste qu’il devra mener.

Ou et comment faire face à chaos afin d’y survivre ? De tout temps, à chaque grande invasion, les populations ont systématiquement trouvées refuge à la montagne. En guise d’exemple, nous pouvons prendre les Kabyles fuyant l’expansion arabe, les Kalashs païens d’ascendance indo-européenne s’installant dans les vallées et les monts pour ne pas être convertis à l’Islam, ou bien encore les Wisigoths qui se sont établis dans les Asturies lors de l’invasion de la péninsule Ibérique par les musulmans.

Marc Augier, volontaire français dans la grande armée européenne SS, alias Saint-Loup, son nom d’auteur, nous a très bien expliqué cette problématique à travers ses ouvrages, notamment « la République du Mont-Blanc » et « la peau de l’auroch ». Nous vous en conseillons vivement la lecture !

Mais une telle entreprise ne s’improvise pas…il faut avoir travaillé auparavant à l’édification de cette société alternative. Notre objectif sur le long terme, le voici : la création d’un White Homeland, à l’échelle de nos possibilités matérielles, financières, et humaines. Il s’agit du meilleur moyen de rester fidèle aux 14 mots de David Lane. Certains proposeront la guerre ouverte contre le Système. Mais il vous tuera, vous serez certes des martyrs, mais la programmation de la mort de votre Race n’aura pas été enrayé..

Borean Blut, Frère Artaman.

http://artamanen.wordpress.com/

Publicités
Cet article a été publié dans Doctrine, Organisations de Résistance Blanche. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le White Homeland, seule condition de notre survie

  1. SnapDragon dit :

    ravi de voir que vous avez pris en compte mon message .
    effectivement la solution du white homeland est la meilleur car nous serons désorganisé sans ça et nous sommes en sous effectif , il vaut mieux un « repli stratégique « comme disait Bonaparte !
    dans les montagnes c mieux pourquoi ? car c plus facile a défendre et de plus on a une position en hauteur !
    moi pour l instant j ai conquis 1.2 hectares dans le 83 vers st maximin et je compte vendre des fruits et légumes puis avec cette argent investir pour le white home land ! donc il serait judicieux que l on définisse a l avance ( les alpes ?) un lieu comme ça je saurais ou je doit acheter des terres plus tard
    pour y accueillir le plus grand nombre des nôtres !
    il serait judicieux de ce créer un réseau d entreprises en attendant affin de s entre aider a financer ce projet , je lai déjà exposé sur se blog mais je n ai aucune réponse ! j ai l impression d être seul contre tous !il faut s y préparer le plus tôt possible affin de stocker des armes et des technologies permettant la survie .

  2. lecheminsouslesbuis dit :

    de manière un peu anecdotique je suis ravi de voir, pour une fois, ce qui, à mon sens, est la bonne traduction : « assurer (…) UN avenir pour les enfants blancs » et non pas « l’avenir » qui est beaucoup moins « fort » et pour tout dire, quasiment hors du sens … même si ça rajoute 1 mot aux 14 de David Lane (si on veut garder les 14 mots, on garde la phrase en anglais, et c’est tout …). Heureux de te découvrir … je te mets en lien dans ma section « combat ».

  3. folkishpride dit :

    Bonjour,
    Texte très bon, je partage totalement cette vision du White Homeland. J’aimerai publier ce texte sur mon Blog en citent son auteur bien sur.

    Cordialement
    http://folkishpaganpride.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s