Droits-de-l’hommisme et antiracisme : les armes des dictateurs du 21ème siècle

Les droits de l’homme (ou droit-de-l’hommisme) sont l’appareil central de la dictature démocratique et le moyen d’instaurer une police de la pensée ainsi qu’une destruction du droit des peuples.

Synthèse de la philosophie politique du 18ème siècle, le droit-de-l’hommisme est l’horizon incontournable de l’idéologie dominante. Avec l’antiracisme, il fonctionne comme un des dispositifs centraux du conditionnement mental collectif, du prêt à penser et de la paralysie de toute révolte nationale. Profondément hypocrite, l’idéologie des droits de l’homme s’accommode de toutes les misères sociales et justifie toutes les oppressions. Elle fonctionne comme une véritable religion laïque. «L’homme» n’est ici qu’un être abstrait, un consommateur-client, un atome. Il est frappant de constater que l’idéologie des droits de l’homme a été formulée par les Conventionnels de la Révolution française en imitation des puritains américains.

Critiquer la religion laïque des droits de l’homme n’est évidemment pas faire l’apologie de la sauvagerie, puisque l’idéologie des droits de l’homme a cautionné à maintes reprises la barbarie et l’oppression (le massacre des Vendéens ou des Indiens d’Amérique). L’idéologie des droits de l’homme fut très souvent le prétexte de persécutions. Elle a massacré au nom du “Bien”.

Elle ne représente nullement la protection de l’individu, pas plus que le communisme. Au contraire, elle s’impose comme un nouveau système oppressif, fondé sur des libertés formelles. En son nom, on va légitimer, au mépris de toute démocratie, la colonisation de peuplement de l’Europe (n’importe qui a le «droit» de s’installer en Europe), la tolérance envers les délinquances liberticides, les guerres d’agression menées en se réclamant du «droit d’ingérence», l’inexpulsabilité des clandestins et le laxisme envers les français d’origine africano-musulmane colonisateurs.

Et puis surtout, l’idéologie des droits de l’homme est aujourd’hui un moyen stratégique de désarmer la résistance des peuples européens en les culpabilisant dans tous les domaines. Elle est la légitimation du désarmement et de la paralysie. Les droits de l’homme sont une sorte d’assomption perverse de la charité chrétienne et du dogme égalitaire selon lequel tous les hommes se vaudraient.

L’idéologie des droits de l’homme et l’antiracisme sont l’arme centrale actuelle de destruction de l’identité des peuples européens et de la colonisation allogène de l’Europe.

La bien-pensance des droits-de-l’hommisme a également manipulé l’Histoire en diabolisant le nazisme et en brandissant son spectre l’associant à tous les opposants de la pensée unique, dans le but principal d’étouffer toute résistance nationale qui s’opposerait au génocide du peuple européen victime du métissage imposé.

La vérité est que l’antiracisme et les droits-de-l’hommisme sont les armes de propagande de la démocratie républicaine pour étouffer dans l’œuf toute résistance nationale qui s’opposerait au génocide la race blanche en Europe, programmée par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale, et dont nous commençons à voir les prémices aujourd’hui…

Association Faisceaux
(Dissoute)

Publicités
Cet article a été publié dans Auteurs, Doctrine, Documentation, Faisceaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s