L’antisionisme, un crime puni d’internement psychiatrique

Incroyable mais vrai, un homme ayant été reconnu coupable d’antisionisme (qualifié “d’antisémitisme” par le lobby Juif) a été purement et simplement interné après avoir tagué “Sarkozy, Juif, voleur” dans la ville Neuilly contre, semble t’il, Jean Mallah Nagy Bocsai Sarkozy. Le motif retenu est “le délire de persécution”. L’affaire est si énorme, converge avec tant d’exemples qu’elle illustre à la perfection la psychopathologie du Judaïsme qui exclut du champ de la raison toute attaque verbale.

Après la théorie, la pratique ! Les sionistes accusent depuis longtemps ceux qui doutent de leur probité d’être des “malades”, des “fous”. Ainsi Roger Ben Hanine connu sous le sobriquet de “Hanin” accusait Jean Marie Le Pen d’être “un fou”, ou encore Elie Wiesel parlant du président iranien Mahmoud Ahmadinejad comme “un fou, un fou de haine”.

Lire l’article:

“Epilogue rapide dans l’affaire des tags anti-Sarkozy à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Dès hier soir, un suspect qui avait été arrêté le jour même a reconnu les faits et a fait l’objet d’un internement en hôpital psychiatrique. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Jean Sarkozy avait découvert sur un mur du tribunal d’instance de la ville une inscription “Sarkozy, juifs, voleurs“. Un tag reproduit au moins trois fois à d’autres endroits. Le fils cadet du président de la République avait déposé plainte dès le lendemain. Très vite, les policiers avaient interpellé un suspect, âgé de 63 ans, qui avait déjà exprimé son antisémitisme à l’égard de certains commerçants de la ville. Placé en garde à vue à Neuilly, l’homme a rapidement avoué. L’expertise psychiatrique a conclu à un délire de persécution et à une absence totale de discernement, ce qui a débouché sur un internement immédiat.”

Le Parisien

Pour n’avoir aucun discernement, le pauvre homme avait pourtant, semble t’il, visé les “bons commerçants” et la bonne famille au bon endroit !

Déjà les Juifs avaient entrepris dans leur laboratoire bolchevique d’interner les dissidents, eux aussi catalogués comme “fous”. Avec le contrôle total désormais exercé par les Juifs sur les instances dirigeantes françaises, le discours devait nécessairement rejoindre la pratique. Que l’on ose taguer qu’un Juif puisse être un voleur (ce que les affaires récurrentes de corruption comme ‘affaire du sentier I et II attestent ainsi que les menées de la mafia juive décrite avec talent par Hervé Ryssen dans son ouvrage “la Mafia Juive”) cela relève tout simplement de la “maladie mentale”, du “dérangement”, du “délire de persécution”. La dissidence devient donc tout simple pour les Juifs “irrationnelle”, en dehors du champ du raisonnable et entre donc dans celui de l’hystérie.

Une inversion accusatoire concrète et non plus verbale: transposant leur propre “délire de persécution” établi en vérité monolithique et leur “hypersensibilité” communautaire, les Juifs retournent contre les rétifs à leurs dérangements mentaux le motif psychiatrique. Le déni de réalité et le transfert de culpabilité est en effet une constante dans la psyché juive.

S’opposer désormais au leadership sioniste est donc du domaine du délire et de l’internement. Il suffisait d’y penser.

Il est des constantes particulières, de l’URSS à la France sioniste, les mêmes comportements appellent les mêmes conséquences.

Jurisprudence de la Cour Européenne des “Droits de l’Homme”:

« on ne saurait évidemment considérer que l’alinéa e) de l’article 5 par. 1 (art. 5-1-e) autorise à détenir quelqu’un du seul fait que ses idées ou son comportement s’écartent des normes prédominant dans une société donnée. L’opinion contraire ne se concilierait pas avec le texte de l’article 5 par. 1 (art. 5-1) qui dresse une liste limitative »

On le voit, ceux qui s’écartent du champ de la raison, du droit et de la civilisation sont bien les sionistes hystériques. De là à songer que ce sont eux qu’il faudrait interner, il n’y a qu’un pas que la logique des lecteurs franchira ou non …

Boris Le Lay

Publicités
Cet article a été publié dans Juiverie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s